Comment fonctionne un compresseur?

Comment fonctionne un compresseur ?

Bien qu’il existe plusieurs types de compresseurs, ils ont tous la même fonction qui consiste à augmenter la pression et de réduire le volume d’un gaz donné tel que l’air.

Le compresseur de base fonctionne en remplissant une chambre/ un contenant avec de l’air puis en réduisant le volume de la chambre. Il s’agit d’un compresseur volumétrique.

2 étapes importantes du processus :

La pressurisation

L’air qui est poussé dans le réservoir, va se comprimer et ses molécules vont rebondir l’une sur l’autre avec force pour essayer de s’échapper dans l’atmosphère. Cette compression emmagasine de l’énergie qui va pouvoir être libérée pour actionner un outil. Plus la quantité d’air enfermée dans le réservoir est grande plus la pression est élevée et plus de l’énergie sera prête à être relâchée.

entretenir-compresseur

La dépressurisation

Une fois que l’air est relâché, la pression dans le réservoir va diminuer. Les molécules de gaz se libérant petit à petit.

Pour les particuliers, c’est surtout les compresseurs volumétriques à piston alternatif qui sont plébiscités.

Le compresseur volumétrique est le compresseur le plus répandu, dans cette catégorie, il en existe de type alternatif (avec un piston) et rotatif (à vis).

Comment fonctionne un compresseur d’air à pistons ?

Le compresseur accumule la pression par un mouvement d’aller-retour d’un piston dans un cylindre. Pour de faible pression, un seul cylindre suffit. On parle d’un compresseur à un étage. Ce type de compresseur convient très bien pour la plupart des travaux de maison. La pression peut-être réglée, un nanomètre permet de mesurer la pression du réservoir. La pression peut aller de 8 bars à 30 voir plus. Mais dès que l’on parle de travaux conséquent, celui-ci devient obsolète et il faudra obligatoirement passé sur un mode de compresseur à vis. Alors que le compresseur d’air à piston utilise la pulsation et la nature alternée du mécanicien à piston, un compresseur à vis rotatif est continu. Une paire de rotors s’engrène pour aspirer l’air et le comprimer lorsqu’il se déplace dans une spirale. Le mouvement rotatif déplace l’air à travers une chambre et l’éjecte. Des taux de rotation rapides peuvent minimiser les fuites.

Comment fonctionne un compresseur d’air à vis?

Les compresseurs rotatifs à vis ou vannes sont également répandus mais ont plus un usage pour les secteurs industriels ou commerciales. Ils nécessitent plus de puissances et de débits. Ils coûtent donc plus cher à l’achat.

Deux vis parallèles compriment l’air en tournant en même temps. Cela produit une compression continue. Il est réputé plus silencieux que le compresseur à piston.

Fonctionnement de la lubrification dans les compresseurs d’air: inondés ou sans huile

L’une des choses les plus importantes à savoir sur l’entretien du compresseur d’air est le fonctionnement de la lubrification. Quand on regarde les pompes à huile, on a affaire à deux catégories:

  • Pompes lubrifiées à l’huile: dans cette conception, l’huile éclabousse les parois et les roulements du cylindre. Cette méthode est également appelée lubrification noyée dans l’huile et a tendance à être plus durable. Un segment de piston est un morceau de métal sur le piston qui aide à créer le joint à l’intérieur de la chambre de combustion. Cet anneau peut aider à garder l’huile hors de l’air comprimé, mais parfois il peut toujours s’infiltrer dans le réservoir.
  • Pompes sans huile Les pompes sans  huile reçoivent une lubrification spéciale durable qui élimine le besoin d’huile. Dans de nombreuses industries où la contamination n’est pas une option, comme les brasseries, la production alimentaire et la fabrication pharmaceutique, les pompes sans huile sont une excellente option. Ils s’assurent qu’aucune huile ne contamine l’air qu’ils utilisent dans leur procédé ou produit.

Les pompes inondées d’huile sont en quelque sorte un sac mixte. Pour les outils électriques nécessitant une lubrification, la présence d’huile dans le flux d’air peut être bénéfique. Pour les outils qui ont besoin d’huile, les sources en ligne peuvent distribuer l’huile en quantités égales. De nombreux outils, en revanche, peuvent cesser de fonctionner correctement lorsque des quantités même infimes d’huile sont présentes dans le flux d’air.

Pour la peinture ou le travail du bois, l’huile peut interrompre tout le processus. Il peut empêcher les revêtements de sécher ou de finir uniformément. Le pétrole en suspension dans l’air peut même corrompre la surface des projets en bois.

Heureusement, il existe des outils pour empêcher l’huile de pénétrer dans le réservoir, comme les filtres à air et les séparateurs d’huile, mais lorsque l’air sans huile est essentiel au fonctionnement, les compresseurs sans huile et leur lubrification permanente sont la meilleure option.

Est-ce que la taille du réservoir à de l’importance ?

La taille peut avoir de l’importance. Si vous devez avoir beaucoup d’air comprimé en peu de temps il faut prévoir un réservoir suffisamment grand, cela évite de devoir relancer le compresseur en cours de travail.

La taille de la cuve du compresseur est le plus souvent mesurée en litres. Si votre utilisation est plutôt en courte rafale concentrée et rapide, comme une cloueuse à air, une petite taille de réservoir peut être utilisée.

Si maintenant, le but est de tenir sur une longue période d’utilisation, pour utiliser par exemple une ponceuse ou une clé à chocs, une taille de réservoir plus grande sera nécessaire.

Le réservoir d’un compresseur maintient l’air comprimé prêt pour le travail, donc un plus grand réservoir va stocker plus d’air. Ce qui vous permet d’utiliser plus d’outils qui utilisent l’air à un rythme plus rapide que le compresseur peut reconstituer. Sinon il faudra faire une pause pendant une courte période pour permettre au compresseur de se recharger.

La plupart du temps les compresseurs sont répartis dans les catégories suivantes :